Être fort

Il faut être vraiment fort pour accepter de montrer sa faiblesse. Il faut être courageux pour oser accueillir sa peur. On est vraiment puissant quand on reconnaît son impuissance. Et quand, malgré le doute, l’angoisse, le chagrinet la peur au ventre, on reste debout, et on continue de grimper notre colline ou notre montagne, alors on sait que, quoi qu’il puisse arriver, nous serons toujours plus forts que notre faiblesse, plus courageux que notre peur et plus solides que les épreuves. Quand, malgré la tempête, on continue de croire que le soleil brillera à nouveau, alors on a franchi une étape majeure dans notre évolution, celle de savoir intimement qu’on est toujours là où on doit être dans notre vie, peu importe la situation; qu’on a absolument besoin de cette situation pour notre développement; et que tout est parfait. Hommage à ceux et celles qui continuent d’avancer même quand la route semble s’effacer sous leurs pieds.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *